DUBAI CAPITALE MONDIALE DU PUR SANG

     Submitted from Tunisia~ Après trois mois de “Carnival”, l’hippodrome dubaïote  proposait samedi 30 mars  sa réunion la plus prestigieuse et la plus riche de l’année, avec six épreuves au label de Groupe I. En tête d’affiche la course la plus richement dotée au monde : la Dubai World Cup (10.000.000 $) et  un total d’allocations pour la réunion qui tourne autour de 26.000.000 $ !  Au niveau du calendrier international,  le nouvel hippodrome de Maydan inauguré en grande pompe l’année dernière a le privilège de lancer la saison  en proposant des championnats relevés réunissant les élites des deux hémisphères. Le niveau des courses à Dubaï croît d’année en année. On doit avoir un cheval au rating élevé pour y être convié, ne serait-ce que pour les courses à conditions et les handicaps, dont beaucoup ressemblent à des « listed » ou des groupes déguisés.

Les pur sang arabes donnent le ton

Les  pur sang arabes  ont été les premiers à ouvrir le bal avec le « Kahayla Classic » (gr I – 250.000 $ – 2.000 m)  avec 14 partants, un plateau cette année très homogène et surtout de grande qualité, qui a été enlevé avec brio par le 5 ans Tm Fred Texas (USA) portant les couleurs  du Sheikh Joaan Bin Hamad Bin Khalifa Al Thani (dont c’est la première acquisition ! ) et monté par  Adrie De Vries avec 1 l. ¾ devant l’un des principaux favoris (à 4,3/1) le 6 ans Seraphin du Paon (Akbar et Bint El Bedia par le tunisien Elias) confié à Olivier Peslier,  suivi à ¾ l. par le 5 ans Timadit Al Mals (Tidjani et Onia Al Mels) monté par Ted Durcan et entrainé par le jeune professionnel tunisien Sahbi Rajhi qui devançait  de 3 l. ½ des concurrents en vue : Versac Py, Nieshan auteur de 3 succès consécutifs depuis le début de l’année et qui faisait figure de favori (4/1) et Kandar du Falgas. Issu de Burning Sand et Queen Kong, le vainqueur pur produit américain et désigné   « American Horse of the Year for 2011 »  a été crédité de 2’17’’17 avec une réduction kilométrique de 1’08’’59. Son entraineur Ronald Martino était particulièrement satisfait de la performance de son pensionnaire : « C’est un cheval sérieux et généreux à l’effort. Je savais qu’il était bien et qu’il allait bien figurer…il a fait mieux en gagnant !  Je voudrais associer à ce succès mon assistante, Hector Castellano, qui séjourne à Dubaï depuis six semaines  pour parfaire la préparation du cheval. Elle l’a déjà fait gagner un 1.200 m le 14 mars à Doha.  »

Bon connaisseur des pur sang arabes le jockey néerlandais Adrie de Vries qui exerce le plus souvent en Allemagne, mais qui passe ses hivers à Doha a ajouté: « j’étais un peu préoccupé par le tirage au sort et la corde 13, mais je me suis mis dans le sillage de  Richard Hills sur Richard Hills sur Versac PYqui m’a tiré jusqu’à l’entrée de la ligne droite. J’ai pu ainsi préserver sa pointe finale et il s’est battu courageusement jusqu’au bout pour remporter une victoire bien méritée…je suis très heureux d’avoir gagné une course aussi importante et dans un décor   aussi superbe ! » .

 

pastedGraphic.pdf

 

Le gris TM Fred Texas  (Adrie De Vries)   s’adjuge le Kahayla Classic devant Serphin du Paon et Timadit Al Mels.

 

pastedGraphic_1.pdf

Assuré de la victoire de TM Fred Texas , Adrie De Vries léve joyeusement le bras

Merci a vous- Mondher Zouiten


Please follow and like us: