The Swiss Equestrian Federation insists on an independent commission of experts

August 27, 2013, Lausanne ~ FEI Update asks for independent commission by the Swiss Federation
Endurance FEI:
version française

In the course of a round table discussion with the Fédération Equestre Internationale (FEI), a decision was taken to form an independent commission of experts to address and resolve the serious doping and animal welfare problems in endurance sport. The Swiss Equestrian Federation does not agree with the FEI proposal concerning the composition of this commission, however. It insists on the appointment of independent experts able to develop effective improvement measures for endurance sport.

At the end of July, a round table discussion on the subject of endurance sport was held in Lausanne at the invitation of the Fédération Equestre Internationale (FEI). In the course of this meeting, it was decided, among other things, to appoint a commission of experts. Its terms of reference are to analyse the problems in endurance sport and to submit proposals for resolving them by 31 January 2014.

The Swiss Equestrian Federation does not agree with the composition of the commission of experts as proposed by the FEI or with the goals formulated by the bureau. The commission is to consist mainly of representatives who are closely affiliated to the FEI and who have, in some cases, long occupied leading positions in international endurance sport. As a consequence, the Swiss Equestrian Federation feels that the independence of this commission is not guaranteed; moreover, it feels that the analysis of the situation and the necessary immediate measures discussed at the round table meeting are not expressed with sufficient clarity in the commission’s mandate.

The Swiss Equestrian Federation was asked by the FEI to delegate its Secretary General Sandra Wiedmer as a representative in the commission. The Swiss Equestrian Federation rejects this representation for the above-mentioned reasons, however.

The Swiss Equestrian Federation demands a neutral, external and thus independent chairperson of the commission, together with a representative cross-section of judges, veterinary surgeons, athletes and acknowledged equine experts, including from other disciplines. In the opinion of the Swiss Equestrian Federation, this would lend the process greater legitimacy and credibility. Regardless of the future composition of the commission, the Swiss Equestrian Federation will continue its efforts to ensure the future of endurance sport.

For further information:

Charles F. Trolliet, President of the Swiss Equestrian Federation,

Phone +41 79 205 32 91, E-mail: [email protected]

Swiss Equestrian Federation

Fédération Suisse des Sports Equestres

Schweizerischer Verband für Pferdesport

version française

La FSSE insiste sur la mise sur pied d’une commission d’experts indépendante 

Lors d’une discussion avec la  Fédération Equestre Internationale FEI, il avait été décidé de former une commission d’experts indépendante apte à traiter et à solutionner les grands problèmes de dopage et de protection des animaux constatés dans le sport d’endurance. Or, il s’avère que la Fédération Suisse des Sports Equestres FSSE n’est pas d’accord avec la proposition de la FEI relative à la composition de cette commission et elle insiste pour que soient désignés des spécialistes absolument indépendants, aptes à mettre au point des véritables propositions d’améliorations indispensables pour le sport d’endurance.

A fin juillet, sur invitation de la Fédération Equestre Internationale FEI, une discussion avait eu lieu à Lausanne au sujet de l’endurance. Dans le cadre de cette rencontre, la mise en place d’une commission d’experts avait été décidée. Cette dernière était appelée à analyser, d’ici au 31 janvier 2014, les problèmes présents dans le sport d’endurance et à soumettre des propositions de solution.

Or, la FSSE n’est ni d’accord avec la composition de la commission d’experts proposées par la FEI, ni avec les objectifs fixés par le Bureau. En effet, cette commission se composerait de représentants pour la plupart très proches de la FEI et qui occupent souvent depuis fort longtemps des positions dirigeantes au sein du sport international d’endurance. De ce fait, et du point de vue de la FSSE, il est impossible, dans ce cas, de garantir l’indépendance de cette commission; par ailleurs l’analyse de la situation et les mesures immédiates qui s’imposent et qui ont été discutées lors de la table ronde ne ressortent pas assez clairement dans le mandat attribué à cette commission.

La FEI avait demandé à la FSSE de déléguer sa Secrétaire générale, Sandra Wiedmer, comme représentante au sein de la commission. Or, au vu des motifs précités, la FSSE rejette une telle représentation.

La FSSE exige que cette commission soit présidée par une personne neutre, externe et donc indépendante et qu’elle soit composée d’une délégation représentative de juges, de vétérinaires, d’athlètes et d’experts des chevaux reconnus, issus également d’autres disciplines. Selon la FSSE, cette procédure y gagnera en légitimité et en crédibilité. Indépendamment de la composition future de la Commission, la FSSE continuera à s’engager activement pour l’avenir du sport Endurance.

Pour de plus amples informations:

Charles F. Trolliet, président FSSE,

tél. +41 79 205 32 91, e-mail: [email protected]

 

Leave a Reply

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.